Passage de GoogleCloudMessage à FireCloudMessage

Google a récemment arrêté les services de Google Cloud Message forçant les développeurs à passer sous FireBase Cloud Messaging mais qu’est-ce que c’est ?

FireBase est une API, un ensemble de services, pour n'importe quel type d'application qui appartient à Google depuis 2014.

Le service FireBase Cloud Messaging est une solution cloud multiplateforme pour les messages et notifications Android, iOS et les applications Web, qui peut actuellement être utilisée gratuitement.

Google a fermé son ancienne API GCM (Google Cloud Messaging) en faveur de la nouvelle permettant de nouvelle fonctionnalité et une meilleure optimisation.

Les développeurs n'ont plus besoin d'écrire leur propre logique d'enregistrement ou d'abonnement.

Maintenant, vous pouvez intégrer FCM dans votre application avec seulement quelques lignes de code.

La migration vers cette nouvelle API a été très simple, cet outil est surprenamment intuitif et efficace.

Toute les notifications de ICE GeoAlert mais également de la plupart de vos autres applications sont envoyé en utilisant FireBase.

16 000 Trackings

En ce 3 juin, Le nombre de Tracking à dépasser les 16 000 sur l'application ! Merci à vous tous pour votre confiance.

Les utilisations du Tracking sont diverse et varié comme la randonnée, le jogging, une course, un déplacement à l'étranger ou encore une sortie tard le soir.

Le Tracking c’est quoi ?

Premièrement, le Tracking est une fonctionnalité de l’application mobile permettant à un utilisateur de lancer un suivi de ses propres positions lors d’un déplacement, ajoutant à cela un système de compte à rebours qui permet d’alerter automatiquement les alertés de l’utilisateur une fois dépassé.

Comment ça marche ?

Alors pour utiliser le Tracking il y a plusieurs conditions à respecter :

  • Avoir l’application
  • Avoir au moins 1 alertés
  • Autorisé l’application à utiliser les positions GPS

Pour lancer un Tracking il suffit d’aller dans le menu Tracking est de cliquer sur Activer le Tracking puis il faut choisir un moment précis avant lequel il faudra le désactiver sans quoi vos alertés recevront une alerte de votre position actuelle et de chaque nouvelle position après cela.

Niveau technique, vos positions sont envoyées au serveur de ICE GeoAlert, si l’envoi de votre position échoue alors votre téléphone va retenter 5 minutes plus tard.

Ainsi même si votre téléphone n’a plus de batterie ou n’a pas de réseau au moment où le compte à rebours fini, vos alertés sont quand même prévenu de votre dernière position connue par le serveur.

Pourquoi cette limite de temps ?

Cette limite de temps est liée au principe du Tracking, cela permet d’alerter automatiquement si quelque chose est arrivé à l’utilisateur sans qu’il ait la possibilité de pouvoir déclencher une alerte lui-même.

Exemple :

L’exemple type du Tracking est un simple footing, avant de partir vous régler pour l’heure où vous pensez revenir chez vous avec un peu de marge et après votre footing vous le désactiver.

Quand tout s’est bien passé pendant votre footing et que vous avez désactiver le Tracking à temps alors rien ne se passe, aucun de vos alertés n’a pu voir votre parcours.

Cependant si quelque chose vous arrive ou que vous oubliez de désactiver votre Tracking alors votre dernière position connue et envoyé en alerte à vos contacts puis chaque nouvelle position génère également une alerte jusqu’à ce qu’il soit désactivé.

Cette fonctionnalité est pensée pour les joggeurs, joggeuses et les adeptes de la randonnée qui s’en vont parfois seuls.

3000 Signalements

En ce 28 mai, vous avez dépassés les 3000 signalements sur l'application dont un tiers avec un média (Photo ou Vidéo).

Le Signalement c’est quoi ?

Cette fonctionnalité permet à l’utilisateur de signaler un événement (violence, Cambriolage en cours, détérioration, déchet sur la route, accident etc..)  avec une position dont il est témoin.

Contrairement à l’alerte, le signalement n’est pas à utiliser pour des choses liés à votre propre sécurité.

Qui reçoit le signalement ?

Le signalement n’est pas reçu par vos contacts mais par les entreprises ou association (utilisant la version professionnelle de ICE GeoAlert) qui supervise votre secteur, ou par l’équipe de ICE GeoAlert.

En effet, le signalement est destiné aux professionnels, l’exemple type d’un signalement serait une dégradation dans un parc d’attraction.

Le signalement sera reçu par le parc d’attraction ainsi ils pourront localiser, voir la photo, le texte ou la vidéo que vous avez jointe à votre signalement.

Si le parc n’est pas un utilisateur de la version professionnelle de ICE GeoAlert, alors c’est l’équipe de ICE GeoAlert qui recevra votre signalement.

Notre équipe peut ensuite transmettre ce signalement au parc d’attraction si le signalement est pertinent .

Comment ça marche ?

Le signalement est déclenché par le bouton orange de l’écran d’accueil, après avoir brisé la vitre, cliquez sur le bouton orange et vous verrez apparaître la liste des signalements disponible.

Il y a plusieurs étapes dans le signalement, la première consiste à choisir le type de signalement (accident, vol, violence etc...) puis à joindre un média à votre signalement (photo, video ou simple texte).

Google protège ses utilisateurs sur Android

Google multiplie les actions contre les abus des applications présentes sur le playstore.

En effet, le géant du web restreint de plus en plus l'accès à certaines fonctionnalités par les développeurs d'applications.

Je vais vous présenter les différentes actions que Google a mené et l'impact direct que cela eu sur l'application et son développement.

Email de Google aux développeurs à propos du changement de version de SDK vers la version 26

Il y a eu 2 changements majeurs qui va dans ce sens, d'abord il y a eu la migration forcée de toutes les applications vers la version 26 de l'api d'Android depuis novembre 2018.

Cette nouvelle version baptisé Oreo, limite grandement les abus des permissions des applications. Cette migration est présentée aux utilisateurs comme une version qui améliore la durée de vie des batteries des appareils Android.

Les permissions sont les droits que les applications demandent lors de leur installation, vous pouvez en voir la liste sur le playstore.

Les droits que ICE GeoAlert demande sur votre appareil sont justifié par les différentes fonctionnalités.

En effet, la fonctionnalité principale l'"Alerte" demande à elle seule :

  • Le droit d'utiliser la position de votre appareil ( GPS en général à l'extérieur sinon trace réseaux)
  • Le droit d'utiliser le réseau Internet (pour envoyer les mails d'alertes et les notifications d'alertes à vos contacts)
  • Le droit d'envoyer SMS (nous n'utilisions pas la consultation) à vos contacts
  • Le droit de contrôler le vibreur quand vous recevez une alerte

Le signalement permet d'envoyer des images, vidéos (avec son) à un service professionnel dans les alentours ou à ICE GeoAlert et demande :

  • Le droit d'utiliser la caméra pour prendre des photos ou vidéos
  • Le droit d'utiliser le micro pour les vidéos
  • Le droit d'espace de stockage pour envoyer une vidéo ou photo depuis votre galerie que vous avez pris auparavant.

Ces 3 droits ne concernent que le signalement et ne sont pas primordiaux, vous pouvez les désactiver si vous le souhaitez.

L'ajout d'alerté est primordial au bon fonctionnement de l'application et il est très pratique de pouvoir ajouter un contact depuis le répertoire donc nous demandons également :

  • Le droit de voir les contacts
  • Rechercher des comptes sur l'appareil

Bien entendu ces 2 droits sont facultatifs et sont juste là pour le confort.

Il est possible d'appeler directement un Alerté ou un Alerteur à partir d'un seul bouton de l'application, cette fonction est présente pour faire gagner du temps en cas d'urgence et donc il est aussi demandé :

  • Le droit d'appeler directement les numéros de téléphones

Si vous voulez en savoir plus sur les autorisations, consultez directement le guide fait par google :

https://support.google.com/googleplay/answer/6270602?hl=fr

Détail complet des autorisations de l’application

Email de Google aux développeurs à propos du changement de version de SDK vers la version 26

De ce fait les autorisations ne sont plus activées par défaut et sont demandées au moment où l'application en a besoin (comme ici pour ICE).

Attention, une fois l'autorisation accordée ou refusé, la modification des droits n'est pas possible sur l'application elle-même. Si vous souhaitez les changer il faut aller dans les Paramètres du téléphones puis dans Applications et enfin cherchez l'application en question puis cliquer sur Autorisations

Ce n’est pas la seule restriction de la mise à jour Oreo, il y a une autre restriction majeure qui concerne l’activité des applications en arrière-plan, pour Google il s’agit de ne plus permettre aux applications de rester actives en arrière-plan de façon illimité sans que l’utilisateur s’en voit avertit.

Google a ainsi mis en place un système de notification lié à un service en arrière-plan. Chaque application se voit attribué une notification constante pour signaler qu’un service tourne.

La notification par défaut étant « (Nom de l’application) utilise la batterie » et la notification mène directement vers l’écran de désinstallation ou de désactivation de l’application.

Cela a pour but d’inciter les applications à être transparent quant à leur utilisation des services en arrière-plan.

L’application ICE GeoAlert a dû modifier son service de Tracking pour que les utilisateurs utilisant la nouvelle version Android puissent toujours utiliser ce service en arrière-plan. C'est pour cela que les utilisateurs possédant une version Android Oreo ou ultérieur voit apparaître une notification informant qu’un Tracking est en cours.

Le but du Tracking été à l’origine d’être discret mais ce changement nous à forcé à afficher de manière très visible qu’un Tracking est actif.

Dernièrement, depuis janvier Google a changé de politique quant à l’utilisation des SMS dans les applications présentent sur son store.

La limitation empêche l’application de pouvoir générer des SMS automatiquement, ce qui dans le cas d’une alerte urgente en utilisant ICE aurait été très gênant.

Cependant, l'application ICE GeoAlert a été vérifié et accepté auprès de Google pour le droit d’utiliser les SMS car nous rentrons dans le cas spécial des applications de sécurité physique d'une personne. La permission doit toujours être vérifié par l’utilisateur avant de pouvoir envoyer des sms d’alertes qui sont primordiales si l’utilisateur n’a pas internet ou que ses alertés n’ont pas l’application installée.

Ces changements permettent aux utilisateurs de smartphone Android de voir et gérer plus facilement les informations dont les applications ont accès.

Vous avez parfaitement le droit de refuser n'importe quel droit que demande l'application.

Le droit indispensable à l'application est l'utilisation de la position GPS, pour que les alertes et le tracking puissent fonctionner.

Vous pouvez cependant désactiver la localisation de votre téléphone quand vous en avez pas besoin sans avoir besoin de toucher aux autorisations.

Email de Google aux développeurs à propos du changement de version de SDK vers la version 26

Bientôt sur l’application ICE – Les Statuts

L'arrivé d'une nouvelle mise à jour sur ICE GeoAlert est proche.

Cette mise à jour contient des changements à propos de l'interface d'alerte, en effet cette nouvelle interface regroupe les alertes qui sont faite à la suite d'une même action.

Il est maintenant également possible de pouvoir interagir avec l'alerte avec les statuts.

Une alerte est envoyée à chaque alerté de l'utilisateur et commence avec le statut basique "reçu" puis son statut passe automatiquement en "lu" si il ouvre l'alerte enfin l'Alerté peut décider d'informer l'Alerteur de la prise en charge de l'alerte ou de son refus puis de la clôture de l'alerte qui signifie la fin.

Nouvelle Fonctionnalité

Bonjour,

Nous avons ajouté en septembre une nouvelle fonctionnalité, le signalement.

Cette fonctionnalité permet de signaler un problème en joignant une image ou une vidéo.

Contrairement à l'alerte qui concerne votre propre sécurité ni une urgence, le signalement est utilisé pour signaler quelque chose dont vous êtes témoin comme une dégradation avec possibilité d'ajouté une image.

Le signalement n'est pas envoyé à vos contacts mais à un superviseur de la zone dans laquelle vous avez effectué le signalement.

e-Call, un bouton d’urgence dans les voitures neuves mais qu’est-il prévu pour les autres ?

Depuis le 1er avril 2018, toutes les voitures neuves de l’Union Européenne doivent être dotées d’un bouton d’alerte d’urgence. Ce bouton s’appelle eCall. Il se déclenche de deux manières : automatiquement en cas de choc, notamment avec le déclenchement de l’airbag, et manuellement. L’automobiliste peut appuyer lui-même sur le bouton en cas de problème, qu’il s’agisse d’un accident ou d’un problème de santé.

Le déclenchement du bouton permet de contacter une plateforme téléphonique d’opérateurs urgentistes. Ce système d’alerte n’est pas nouveau puisqu’il fonctionne depuis quelques années dans certains véhicules. Deux plateformes d’assistance se relayent 24h/24. Ils qualifient l’incident, et transmettent le cas aux secours si besoin. Le véhicule est géolocalisé et des données techniques relatives au véhicule sont également transmises via une carte SIM intégrée dans le véhicule.

Pourquoi un tel bouton d’urgence dans les véhicules ?

Le but de ce bouton d’urgence est de réduire le temps d’intervention des secours et par voie de conséquence, alléger la triste liste des décès. La Commission de Bruxelles estime que le nombre de morts sur les routes d’Europe peut diminuer de 4% grâce notamment à la géolocalisation, et que l’arrivée des secours peut être réduite de moitié. Sur 100 appels eCall, 15 sont des appels automatiques, lorsque l’airbag s’est déclenché ou que le véhicule a subi un choc violent.

Qu’est-il prévu pour les véhicules qui n’ont pas encore de bouton d’alerte intégré ?boutonalerte_FR

Le bouton d’urgence est prévu sur tous les véhicules légers neufs mis en circulation en Europe. Actuellement, seuls 2% des véhicules français en sont équipés et d’après la Commission Européenne il faudra attente 2035 pour que tous les véhicules en soient équipés.

Avant que tous puissions disposer de ce système d’alerte à porter de mains dans nos véhicules, l’application mobile ICE GeoAlert est une solution immédiate. Nous avons tous dans nos sacs, un smartphone à défaut de bouton e-call.

En deux clics, avec l’application ICE GeoAlert, en appuyant sur le bouton d’alerte, vous prévenez vos proches et êtes géolocalisés immédiatement. ICE GeoAlert lance également une offre destinée aux professionnels. Une interface web de supervision permet de localiser sur une maps le lanceur d’alerte, et de visualiser les informations de santé nécessaires aux 1ers secours comme le groupe sanguin ou les allergies. L’application permettra aussi d’ici quelques semaines de transmettre une photo, vidéo géolocalisée.

Alors n’attendons pas 2035 pour sauver des vies, téléchargez l’application ICE GeoAlert !

Email déjà utilisé

Ce message est affiché lorsqu'une personne vous a ajouté en personne à contacter en cas d'urgence.
Un compte a été automatiquement pré-rempli pour vous, vous n’avez donc pas à créer un compte mais à finaliser l'inscription si vous le souhaitez.

Si vous acceptez la demande, vous recevrez un mail avec un mot de passe provisoire.
Il suffit de vous connecter en utilisant votre mail comme login/identifiant et le mot de passe reçu
Si vous n’avez pas reçu ce mail, il est préférable d’aller sur l’adresse suivante pour demander un nouveau mot de passe :

https://www.icegeoalert.com/fr/mot-de-passe-oublie

Vous pourrez ensuite changer le mot de passe sur votre profil via le site web.